Aujourd’hui, c’est un autre carnet de voyage que je vous propose, un endroit que je connais bien puisque j’y voyage régulièrement depuis petit: le Maroc.

Intro

Le Maroc est un pays facile à voyager, que ce soit en mode routard ou mieux préparer. Pas besoin de partir avec une agence et pas besoin de guide, les marocains sont gentils , acceuillants et chaleureux.

Notre dernière escapade marocaine remonte à l’hiver dernier, en janvier. Mais les bons moments pour profiter de ce magnifique pays sont avril, mai, septembre et octobre (bonnes conditions climatiques et moins de touristes).

Pour les billets d’avion, c’est facile, la compagnie low cost irlandaise relie l’Europe aux principales villes du Maroc!

Pour se déplacer en dehors de Marrakech, on loue une voiture. Les routes sont faciles, il faut juste faire bien attention à la limitation de vitesse car il y a des flashs partout et qui dit flashs, dit payer! Attention la nuit les routes sont mal éclairées.

Pour trouver une voiture, je loue depuis des années à un gars qui bosse chez Yacout Tour, entre 200 et 250 DH/jour pour une Ford Fusion ou Citroen C3.

Pour l’argent, 10 Dirham = +- 1 euros et vous pouvez changer partout en ville mais évitez l’aéroport (les taux y sont mauvais).

Dernière chose, contrairement aux idées reçues et aux vacances organisées via le Club Med, Neckermann et autres, il faut un passeport en règle pour voyager au Maroc.

Marrakech, la couleur du sud

Notre camp de base, c’est Marrakech (où j’ai de la famille) et rien n’a changé depuis ma dernière visite ; la chaleur humaine, la lumière puissante, cette couleur rougeâtre et envoûtante, la couleur du Sud!

Pour profiter de Marrakech il faut s’écarter un peu des sentiers touristiques. Oubliez le Club Med et l’entrée des Souks si vous ne voulez pas qu’on essaye de vous vendre des babouches made in China toutes les 5 minutes. Ceci dit, passer une soirée à la place Jemaa Ifna est obligatoire, ses senteurs, sa lumière, son ambiance…

Je croise parfois des gens qui me disent qu’ils n’ont pas apprécié leur séjour à Marrakech! L’explication est simple, comme toutes les villes touristiques, certains endroits sont des attrapes nigauds qu’il faut éviter, comme à Rome ou à Paris par exemple. Suivez mes conseils et vôtre séjour sera divin!

Pour la visite de Marrakech : deux ou trois jours et visitez la ville à pied.

Les bons endroits:

♥ La Médina: C’est le lieu idéal pour se perdre et pour aller à la rencontre des habitants, un véritable labyrinthe! Pourtant je ne me perds que très rarement, j’ai une technique imparable : difficile de se perdre quand on ne sait pas où l’on va!

L’odeur de la coriandre fraîchement coupée, le bruit du thé versé dans un verre, les couleurs, les sourires, les milles et unes portes et ruelles de la Médina.

Prenez une journée pour vous balader dans la Médina, c’est sans doute ce qu’il y a de plus agréable à Marrakech.

♥ Le Café des épices : (dans les souks, demandez la place des épices) The place to be!

Vous allez croiser d’autres touristes, à coup sûr, mais le lieu est magique. Essayez d’avoir une place au premier étage, de vous installer à une fenêtre et observer la vie, ça fourmille!

Attention, avec un bon bouquin et un thé à la menthe c’est le combo parfait, on y reste facilement des heures. L’endroit est inspirant et la terrasse du 2ème étage est petite mais avec une vue imprenable sur la place et la Koutoubia.

♥ Les souks : Le bon plan pour se promener dans le souk tranquillement c’est de zapper la première partie (quand vous arrivez de la place Jemaa Ifna). Foncez droit devant et enfoncez-vous dans les ruelles le plus loin possible. Plus on va loin, plus on rencontre de gens sympas, plus on a de chance de côtoyer de vrais artisans et de savourer l’instant.

De toute façon, à l’entrée des souks impossible de faire de bonnes affaires : vous ne pourrez pas marchander, l’ambiance n’est pas chouette et presque TOUS les articles sont made in China! (SURTOUT, l’ami, pas besoin de guide pour visiter les souks, ça ne sert à RIEN. Il vous fera visiter ses marchands (amis) sur lesquels il prend une commission et des plans à touristes à 3 francs. Les marocains des souks ne mangent pas les touristes et même s’ils crient parfois un peu pour marchander ou proposer leurs articles, c’est le jeu et ca reste toujours courtoie).

Pour marchander, c’est simple:

1 : Ne proposez pas le premier prix.
(vous avez trop de chances de commencer le marchandage trop haut)
2 : Prenez votre temps, quitte à revenir le lendemain.
(“ceux qui sont pressés sont déjà morts” dicton Marocain).
3 : Renseignez-vous au préalable sur les prix de base.
4 : Prenez du plaisir à marchander avec respect et sourire.
5 : Le bon deal c’est quand les deux parties sont satisfaites, peu importe le prix.
6 : Prenez votre temps et prenez du plaisir.
7 : Prenez votre temps et prenez du plaisir.
8 : …

Guéliz : C’est la “nouvelle” ville, comprenez « hors des remparts » et construite ces dernières décennies. L’avenu Mohamed VI la traverse de part en part, (sur cette avenue il y a de bons endroits pour changer l’argent). Ce que j’aime y faire c’est m’asseoir à une terrasse en buvant un « Nous Nous » (café au lait très sucré) et en observant l’animation de la rue.

La Koutoubia, le Jardin Majorelle, le Palais Bahian, la Médarsa Ben Youssef… Il y a de nombreux lieux à visiter à Marrakech pour ceux qui aiment ça, ils sont tous très beaux et valent le coup d’oeil même si pour moi, le meilleur est dans la rue, dans les marchés et dans la Médina.

Où dormir?

Pour le logement, j’ai la chance d’avoir un pied à terre dans la ville mais vous trouverez facilement des riads sympa et à bons prix pour vous loger, AirBNB est aussi très présent! Il faut absolument comparer les tarifs et demander pour voir une chambre avant d’accepter, ça peut aller de 10 à 100 euros la nuit pour une chambre de même qualité.

Essaouira, ça ira!

(environ 1h/1h30 de longue route toute droite depuis Marrakech)

Ville côtière au charme fou, Essaouira c’est la paix devant l’océan, le bruit de la mer, l’odeur du sel, des gens posés, le poisson frais du port, une ville blanche aux volets bleus et le rendez-vous des artistes. Au Maroc on dit qu’à Essaouira, ça ira (et c’est le cas).

Dans cette ville western (vous comprendrez) l’activité principale c’est flâner!

Dans les ruelles, dans les galeries d’artistes, dans les souks d’artisans, le long du port ou dans les petits marchés. Il y a aussi une longue plage, mais si vous cherchez la tranquillité pour vous baigner, roulez jusqu’à Sidi Kaouki (environ 10km vers le sud) ; cette plage est immense et elle sera rien qu’à vous (attention l’océan est dangereux)!

Où manger?

Restaurant Dar Jeeling (place Kaima) : Un endroit sympa tenu par des femmes.

Le Tagine de poulet miel raisin est à tomber et à 40 DH! Je recommande.

Le Dauphin : Le soir, ce restaurant est éclairé à la bougie, c’est romantique. Une harira (soupe) + 2 tagines et 2 boissons = 150 Dh

M’riste Jouhar : Restaurant sympa avec une belle ambiance.

Où dormir?

Hotel Riad Gnaoua : Environ à la moitié de la grande rue principale qui traverse la vieille ville. Charmant petit hotel avec de belles chambres lumineuses et décorées avec goût dans un riad.  210 DH pour une chambre double, 3ème étage côté rue.

L’Ourika, la Vallée des gens heureux

(possible de la visiter directement de Marrakech)

On continue notre périple vers le Sud, l’idée était de traverser l’Atlas pour nous rendre chez un ami à Skoura près de Ouarzazate, mais le sommet est bloqué par 1m50 de neige. Impossible donc de traverser la montagne. Nous décidions de rebrousser chemin et de passer une nuit dans la superbe vallée de l’Ourika, la vallée des gens heureux.

A peine arrivés à notre auberge nous partons randonner dans la montagne enneigée, elle est superbe (conseil rando de notre hôte). Nos pieds sont glacés mais le paysage est tellement grandiose que nous marchons pendant presque 4h jusqu’à la tombée de la nuit.

Nous rentrons dans notre petit hébergement, à une dizaine de mètres de la rivière et il fait glacé (même pas 10 degrés dans la chambre). Heureusement, nos hôtes nous ont préparé plusieurs grosses couvertures pour la nuit. Nous allons souper près d’eux autour du feu, ils sont accueillants et le tajine est délicieux. La nuit est froide ; nous sommes entièrement sous la couverture, tête comprise! Le lendemain matin; une chouette surprise : la visite d’une dizaine de macaques des montagnes.

Où dormir?

Auberge Au bord de l’eau : Dans un beau cadre près de la rivière comme son nom l’indique. Chambres décorées avec beaucoup de goût mais extrêmement froides en hiver. 350 DH pour une chambre double et comptez environ 100 DH pour le repas.

Tizi-N-Tichka, à 2260m d’altitude

Le lendemain nous parvenons enfin à traverser le fameux Tizi-n-tichka, la dernière porte vers le grand Sud qui gravite à plus de 2200 m, avec ses 1000 virages, paysages grandioses, même après l’avoir vu des dizaines de fois, je me régale.

Arrêts fréquents pour admirer le paysage (faites attention, la route est dangereuse).

Skoura, la palmeraie du sud

(entre 5 et 7h de route depuis Marrakech car les arrêts “beaux paysages” sont nombreux)

Skoura est une tranquille palmeraie à quelques dizaines de kilomètres de Ouarzazate, c’est un endroit que j’ai la chance de connaître depuis 25 ans et même s’il a un peu changé et que les touristes sont plus nombreux, je le porte vraiment dans mon coeur.

Imaginez un peu ; d’un côté vous avez l’immense forêt de palmiers qui s’étend pendant des kilomètres jusqu’à la montagne (parfois enneigée). Une palmeraie qui abrite des cultures et des petits villages de paysans. Et de l’autre côté le Djebel Sarho qui est un grand désert lunaire 250 km avant le Sahara. A Skoura on trouve la paix, la nature et le calme, c’est un petit paradis.

Mon ami d’enfance, Soufiane est toujours présent pour m’accueillir avec son sourire légendaire et sa joie de vivre (il organise de chouettes randos/voyages au Maroc si vous le désirez).

Le réalisateur belge Jérôme Lemaire a d’ailleurs réalisé un magnifique documentaire à Skoura “Ou est l’amour dans la palmeraie” à voir ici http://www.dailymotion.com/video/x5zxs8_ou-est-l-amour-dans-la-palmeraie-1_webcam

Si vous avez la chance de passer par Skoura, dormez-y deux nuits et partez randonner à travers les palmiers, c’est un vrai endroit magique.

Pour entrer dans la palmeraie et trouver les logements que je vous propose, il faut bifurquer par la gauche environ 1km avant Skoura et prendre la piste en suivant les panneaux “Chez Talout” (pas d’inquiétude, la voiture passera).

Où dormir? 

Auberge Migusta : Vous êtes clairement chez l’habitant, petite maison de terre avec deux chambres dans une famille simple et accueillante. La vue sur la palmeraie est exceptionnelle. +- 250 DH pour la chambre double avec le repas.

Dar Panorama : Chez Aziz de l’oasis, une famille adorable qui a construit cette petite kasbah avec une chouette terrasse couverte. +- 300 DH la chambre double.

Chez Talout : Talout, c’est le premier à avoir construit une auberge sur les hauteurs de la palmeraie, il y a 15 ou 20 ans. Depuis, il en a construit une nouvelle et a vu les choses en grand : piscine, hammam, salon extérieur berbère, et les chambres sont magnifiques.

Par contre vous êtes dans une autre catégorie de prix, comptez 500 DH la double en marchandant un peu.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *